ARABEL

Société Arachnologique de Belgique

Photo du mois (Mars 2022)

29/03/2022 | Photo du mois

Erigone sp. avec comportement  « tiptoe » , fils de soie  (photo : © Richard Louvigny, Bram Vanthournout).

Le temps brumeux est idéal pour repérer les toiles d’araignées ou les fils de soie ! Ainsi, la rosée matinale permet de rendre clairement visibles les fils d’araignée qui, autrement, sont pratiquement invisibles. Ces fils sont le résultat d’un comportement très particulier. Les jours chauds et ensoleillés avec juste assez de vent, les araignées ne se déplacent pas qu’avec les pattes : elles peuvent aussi s’envoler! Elles cherchent un point plus élevé, étendent ses pattes (« tiptoe ») et utilisent le champ électrique statique terrestre et l’air chaud qui monte pour faire dériver un fil de soie. L’araignée se décroche ensuite de son perchoir et est emporté par le vent. C’est ce qu’on appelle le ballooning (« montgolfière »). Cependant, il faut souvent, plusieurs essai avant que la procédure de lancement ne soit un succès. Le résultat de ces tentatives sont des centaines de fils d’araignées amassés sur des poteaux de prairie, des barbelés, de l’herbe, … 

Photo du mois (Décembre 2021)

31/12/2021 | Photo du mois

Enoplognatha ovata (Clerck, 1757) avec sa proie et son cocon (photos : ©Bram Vanthournout).

La théridiide Enolognatha ovata (ou E. latimana car ces espèces ne peuvent être distinguées que par un examen génital) fait une fine toile sous les fleurs où elle attend en embuscade les insectes attirés par le nectar. Bien qu’elle semble être une araignée presque fragile avec de longues et fines pattes, elle peut maîtriser des proies étonnamment grosses tel que les syrphes! Vous pouvez les trouver sous trois formes de couleurs différentes: uniformément blanc/jaune, avec deux bandes rouges ou avec une grande tache rouge sur le dos. A la fin de l’été, la femelle dépose ses œufs dans un cocon de couleur bleu sous une feuille enroulée qu’elle garde jusqu’à l’éclosion des jeunes!

Photo du mois (Novembre 2021)

10/11/2021 | Photo du mois


Araneus diadematus (Clerck, 1757) avec un motif en croix clair (foto: ©Bram Vanthournout et Ludwig Janssen).

La couleur de l’épeire diadème (Araneus diadematus) est produite par deux mécanismes différents : la couleur de fond est déterminée par la concentration d’un pigment sombre. La croix typique est créée par de petits cristaux de guanine reflétant fortement la lumière, produisant une couleur blanche brillante. C’est pourquoi vous pouvez trouver des épeires diadèmes de différentes couleurs, avec des individus très clairs à très foncés.


>